ARTICLE 19 salue la déclaration de Rapporteurs des Nations unies sur l’après-2015

ARTICLE 19 salue la déclaration de Rapporteurs des Nations unies sur l’après-2015 - Civic Space

ARTICLE 19 salue la déclaration de 31 rapporteurs spéciaux, experts et groupes de travail des Nations unies, intitulée « Des médias libres à l’appui des objectifs post-2015 » et publiée aujourd’hui à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse 2014.

Ce document expose les principes du droit international relatifs aux libertés d’expression, d’information, d’association, de réunion pacifique et de participation publique, car elles sont liées au développement.

« ARTICLE 19 réalise un travail essentiel pour faire en sorte que les droits aux libertés d’expression, d’information, d’association, de réunion et de participation soient garantis par les objectifs post-2015, et cette déclaration conjointe survient à un moment crucial des discussions et de la diplomatie aux Nations unies, a déclaré Thomas Hughes, directeur exécutif d’ARTICLE 19.

« Le nombre d’experts des Nations unies qui ont signé cette lettre, qui constitue probablement la plus grande action collective jamais menée sur le droit à la liberté d’expression, illustre de façon opportune l’importance que la communauté des droits humains accorde à l’ajout de ces droits à ces objectifs, et nous demandons aux États d’écouter », a ajouté Thomas Hughes.

La déclaration précise que ces droits sont essentiels à la réalisation de l’ensemble des droits humains et des objectifs de développement en la matière, et rappelle aux États qu’ils ont l’obligation :

  • de recueillir des informations sur le développement et de les rendre accessibles ;
  • de permettre à tous les individus et à tous les groupes de s’organiser et d’agir dans un environnement sûr et propice ;
  • de garantir la participation publique de façon significative ;
  • d’empêcher la discrimination et de protéger les défenseurs des droits humains.

Cette Déclaration est le fruit du plus grand groupe d’experts des Nations unies jamais rassemblés pour aborder ces questions de manière collective, et survient à un moment crucial. En effet, le Groupe de travail ouvert des Nations unies discutera la semaine prochaine de la version préliminaire d’un nouveau document prévoyant moins d’engagements en ce qui concerne le droit à la liberté d’expression et la protection de la liberté d’expression, d’association et de réunion.

L’intégralité de la déclaration est disponible sur notre nouveau site internet, destiné à suivre les objectifs post-2015 : www.empoweringdevelopment.org.

Posted In